Archive pour la catégorie 'Les autres blogs' 20 articles

La Blogroll #Ecommerce de WiziShop

Publié dans Les autres blogs le mardi 18 mars 2014 | Par Alexandre

Parce que nous sommes nous aussi, tous les jours, sur les blogs et sur Twitter pour guetter la moindre petite actualité E-commerce, Social Media et Webmarketing, nous avons décidé aujourd’hui de vous faire partager les sources de notre veille quotidienne… En véritables pépites du Web 2.0, les blogs nous permettent non seulement de guetter l’actualité et les nouvelles tendances mais également de bénéficier de retours d’expérience de professionnels du secteur. En tant que e-commerçant, vous avez donc tout intérêt à prendre note des bonnes pratiques que vous pourrez ensuite tester sur votre boutique en ligne.

blog e-commerce

Voici donc une petite sélection de blogs que nous apprécions tout particulièrement…

Lire la suite

7 commentaires Écrire un commentaire

Interview de Maurice Largeron, blogueur

Publié dans Les autres blogs le vendredi 7 décembre 2012 | Par Sebastien

C’est aujourd’hui l’interview de Maurice Largeron, blogueur depuis 2011 dans le domaine du référencement et de la publicité principalement, que je vous présente.

Bonjour. Tout d’abord, pourquoi avoir créé votre blog ? Quel est son but ?

Au départ, l’ambition était de vulgariser une thématique de spécialiste, « le web marketing », pour un public de non initié (porteur de projet ou curieux du net).

Après cette année et demi passée, je garde cet objectif, je propose un article par semaine sur une des trois thématiques principales du blog : l’optimisation pour les moteurs de recherche (dit référencement ou Seo), la publicité sur internet (liens sponsorisés), et l’analyse d’audience (web analytics).

Depuis quand bloguez-vous ? Est-ce votre premier blog ?

J’ai démarré une première expérience en 2009 au travers d’une activité d’éditeur web en freelance. Mes articles étaient plutôt concentrés sur des thématiques axés sur le référencement. C’est donc, ma deuxième expérience qui a débuté en juin 2011. Un Blog nécessite un réel investissement personnel, du temps, des idées, un passage à l’acte et des visiteurs bien sûr.

Où habitez-vous ? Quel est votre métier ou votre activité ?

Je réside sur la région Bordelaise. Je fais du consulting pour les TPE locales, mais me spécialise sur la formation web marketing depuis l’année dernière auprès d’organisme de formation. Une des mes spécialités porte sur le programme publicitaire « google adwords ». Faire une publicité sur le net, c’est facile, l’optimiser , cela devient un réel challenge ! J’accompagne donc les entreprises , e-commerce le plus souvent, qui ont déjà eu une première expérience sur les liens sponsorisés et qui souhaitent devenir plus performantes dans le pilotage de leurs actions marketing.

J’apporte en plus, une vision sur la mesure d’audience, la qualification du trafic, les modèles économiques possibles pour être efficace lors d’une campagne publicitaire.

Combien de temps passez-vous sur votre blog ?

Une demi journée par semaine, parfois plus, cela dépend du sujet. Trouver un sujet différent chaque semaine reste la tâche la plus délicate, se renouveler sans se répéter. Mais le sujet reste sans fin, alors..

Si ce n’est pas indiscret, pouvez-vous nous donner quelques stats ?

J’ai un public fidèle qui s’accroît, mais on en a jamais assez. J’en dirais pas plus :) . Quand j’aurai atteint les 10 000 visiteurs jours, je serai satisfait. Le principal est d’avancer, parfois par pallier, passer les effets de seuil et acquérir de nouveaux lecteurs, c’est l’essentiel finalement.

D’après vous quel est l’avenir du e-commerce ? Comment voyez-vous le futur ?

Nous vivons une révolution copernicienne ! E-commerce et commerce de détail sont désormais intrinsèquement liés.

Pour le BtoC, de la grande surface à papa des années 60 , et qui existe encore, nous passons à un commerce plus intelligent, informé, porté par les réseaux numériques (et leurs supports mobiles ou non). D’une distribution de « one-to-many », nous évoluons vers « one-to -one ». Les acteurs du « retail » sont déjà sur les rangs avec par exemple le rachat de rue du commerce par Altacom. Les pure-players performants seront de moins en moins nombreux car l’efficacité se joue sur l’acheminement du dernier kilomètre, Amazon l’a bien compris.

Pour le CtoC, c’est plus que jamais un commerce d’avenir, c’est le « car-boot-sale » virtuel permanent ! Les marketplaces surfent sur cette tendance et offrent de plus en plus de services qui accompagnent la vente.

Bref, j’ai l’impression que le marché se structure, s’organise, avec de « gros » faiseurs mais dont la croissance dépend aussi d’une multitudes de petits acteurs bouillonnants, e-commercants, indépendants en tout genre, que Wizishop connaît bien !

Merci à Maurice pour son partage d’expérience et son avis sur le e-commerce de demain…

3 commentaires Écrire un commentaire

Le blog de Benoit Gaillat

Publié dans Les autres blogs le mardi 31 janvier 2012 | Par Gregory

Je viens de m’apercevoir que je n’avais jamais interviewé Benoit Gaillat, le responsable du blog info-ecommerce.fr.
C’est véritablement l’un des meilleurs blogs actuellement, il a d’ailleurs reçu le Favori de la FEVAD du Meilleur blog 2011 il y a quelques semaines.
Il fallait donc que je me rattrape rapidement ! Voici donc une petite présentation de Benoit et de son blog…

Bonjour Benoit. Tout d’abord, pourquoi avoir créé ton blog ? Quel est son but ?
Bonjour Grégory, j’ai crée ce blog pour partager toutes les découvertes que je fais sur le e-commerce, à force de surfer et d’accumuler les petites et grandes trouvailles j’ai décidé de les partager sur un blog et sur mon twitter. En plus la plupart des blogs sur le e-commerce sont tenus par des consultants, on parle donc beaucoup de webmarketing ecommerce mais pas de e-commerce global. Moi je suis un e-commerçant donc je partage une vraie expérience ecommerce.

Depuis quand blogues-tu ? Est-ce ton premier blog ?
Le blog info-ecommerce à un peu plus de deux ans, mais j’ai réellement commencé à écrire régulièrement il y a 18 mois. Aujourd’hui je pense avoir trouvé un rythme et une ligne éditoriale qui me conviennent. Ce n’est pas tout à fait mon premier blog, j’ai commencé sur un blog de google pour tester et j’ai tenu un blog photo pendant plusieurs années, j’ai eu pas mal de succès (1000 visiteurs / jours) mais je n’ai plus le temps de m’en occuper donc il y a moins de visites maintenant.

Où habites-tu ? Quel est ton métier ou ton activité ?
Je suis actuellement parisien et même si j’aime beaucoup cette ville elle manque quand même pas mal de soleil, je retournerai bien dans mon sud-ouest natal. Mais bon ce sera le jour ou je créerai mon entreprise, pour le moment je suis responsable e-commerce pour le Palais des Thés, c’est difficile de trouver ce type de job en dehors de Paris (malheureusement).

Combien de temps passes-tu sur ton blog ?
J’y passe pas mal de temps pour être honnête, chaque article prend plusieurs heures et j’essaye de faire des articles de qualité, parlant plutôt du fond que de la forme. Il me faut également pas mal de relecture pour éviter les fautes, les phrases non compréhensibles etc…

Si ce n’est pas indiscret, peux-tu nous donner quelques stats ?
Ce n’est pas indiscret, les statistiques du blog sont publiées régulièrement, en 2011 il y a eu 115 000 visiteurs , cela fait environ 10 000 par mois et 20 000 pages vues. Il faut savoir qu’il n’y a aucune publicité sur info-ecommerce, je ne cherche donc pas la page vue à tout prix :) . Les sujets aussi ne sont pas toujours dans le top des sujets rapportant du trafic, je vise plutôt la qualité que la quantité.  De plus le blog me sert à faire des tests (sur les balises, le comportement, le seo etc…) donc parfois cela n’est pas très optimisé pour le trafic mais c’est « volontaire », cela me permet de mieux travailler sur mes sites e-commerce après coup.

D’après toi quel est l’avenir du e-commerce ? Comment vois-tu le futur ?
L’avenir se présente bien ;) il ya encore beaucoup à faire sur le e-commerce, que ce soit au niveau des solutions e-commerce, des prestataires, des techniques de webmarketing ou de gestion sociale d’une communauté. C’est ce qui est réellement passionnant avec le E-commerce, cela fait à peine 20 ans qu’il existe, le futur est donc plein de surprise :)

Aucun commentaire Soyez le premier à commenter cet article

Le blog de Frédéric Mirebeau

Publié dans Les autres blogs le mercredi 13 octobre 2010 | Par Sebastien

En ce milieu de semaine, je vous propose de découvrir Frédéric Mirebeau, un blogueur qui nous gratifie de nombreux conseils sur l’e-commerce, la direction de projet, l’e-marketing depuis 4 ans déjà.

Très bonne lecture à tous !

Bonjour, peux tu nous dire qui es tu et quel est ton métier ou ton activité ?

Bonjour, je m’appelle Frédéric Mirebeau et je travaille depuis une quinzaine d’année dans le domaine d’Internet. Après avoir travaillé dans différentes web agency ou SSII, j’ai créé FM Conseil mon activité de consultant internet indépendant il y a 4 ans. J’interviens à la fois pour du conseil, de la direction de projet et de la conception de site que pour du développement. En parallèle, j’ai ouvert avec ma compagne 2 boutiques en ligne, la première Oanisha.com qui propose un catalogue de cosmétiques bio et naturel pour cheveux bouclés, frisés et crépus qui existe depuis bientôt 4 ans et la seconde, Mon-Parfum-Bio.com, qui est la première boutique en ligne entièrement dédiée au parfums bio et naturels.

Les 2 activités sont vraiment complémentaires. Le fait de gérer 2 boutiques en ligne au quotidien m’a donné une vision complète du métier d’e-commerçant et a enrichi le conseil que je peux faire pour mes clients.

Alors pourquoi avoir créé ton blog ? Quel est son but ?

La création de mon blog avait 2 objectifs, d’une part partager mes réflexions et mes quelques connaissances sur le e-commerce, le e-marketing, la direction de projet, le développement et d’autre part de me faire connaître auprès de clients potentiels.

Comment penses-tu le faire évoluer ?

Le plus gros changement que je dois faire est d’être plus régulier dans mes publications ;) . Mon objectif est de publier au moins un billet par semaine. Je m’en approche mais ce n’est pas encore ça.

Depuis quand blogues-tu ? Combien de temps passes-tu sur celui-ci ? Si ce n’est pas trop indiscret, peux tu nous donner quelques stats ?

Je blogue depuis environ 4 ans, principalement sur mon blog mais aussi sur ceux d’Oanisha et de Mon-Parfum-Bio.

Je blogue en moyenne 1 à 2 heures par semaine ce qui est assez peu, mais je passe au moins une heure par jour à faire de la veille sur les blogs ou sur les magazines en ligne.

L’audience de mon blog est en rapport avec ma fréquence de publication : encore assez faible.

D’où vient cet intérêt pour le E-commerce ?

Je m’intéresse aux nouvelles technologie depuis très longtemps et à Internet depuis son arrivée en France. Je suis venu au E-commerce assez rapidement, d’abord en travaillant sur les sites de clients puis plus récemment en montant mes propres boutiques. Je trouve ce secteur d’activité passionnant. On peut s’y lancer avec une mise de départ relativement modeste, même si pour réussir il faut beaucoup de travail et des compétences dans des domaines très variés. C’est aussi un secteur qui bouge énormément et ou les innovations sont très nombreuses aussi bien sur le plan technique que marketing.

Peux-tu nous donner ton avis sur le E-commerce dans 5 ans ?

Question difficile ! Cinq ans, à l’échelle de E-commerce c’est très très loin.

On annonce depuis plusieurs années que l’année prochaine sera l’année de l’explosion du M-commerce. Même si le réel décollage a tardé à venir, je pense que dans 5 ans, ça sera devenu une réalité. Les terminaux utilisés par les clients vont sans doute se diversifier : PC, téléphone mobile, tablette, TV, etc. les sites devront être utilisables dans les meilleures conditions sur ces différents terminaux.

Parallèlement les interfaces vont devenir de plus en plus riches pour offrir une expérience utilisateur encore plus satisfaisante.

L’axe sur lequel il reste selon moi une marge importante de progression est la logistique. L’enjeu est que le client soit livré rapidement à l’endroit où il le souhaite et au moment où il le souhaite pour un prix raisonnable. Plusieurs initiatives allant dans ce sens on vu le jour dans ces derniers mois : Colizen et plus récemment So Colissimo, mais il reste encore du travail. Toujours concernant la logistique, un des freins au développement du E-commerce européen est pour moi le fait qu’il n’existe pas d’opérateur logistique capable de livrer à coût réduit sur l’ensemble de l’Europe. Il coûte par exemple aujourd’hui 2 fois plus cher d’envoyer un colis de Lille à Bruxelles que de Lille à Nice.

Avec ou sans Twitter ?

Plutôt sans ;) J’ai bien-sûr ouvert un compte twitter comme tout le monde mais il est essentiellement alimenté par ma page Facebook et mon blog et je ne suis pas non plus un lecteur très assidu. Je trouve ce média très chronophage pour une efficacité (dans le cadre de boutique en ligne) qui est discutable. Il y a quelques belle réussite d’utilisation de Twitter dans le cadre d’une activité commerciale, mais elles sont rares et sont principalement aux Etats Unis.

Aucun commentaire Soyez le premier à commenter cet article

Le blog de Jeremy Benmoussa

Publié dans Les autres blogs le vendredi 18 juin 2010 | Par Séverine

Pour cette fin de semaine, je vous propose de découvrir un bloggeur qui a fait partie de la revue de presse plusieurs fois. Ses articles pertinents ont attirés mon attention, j’ai souhaité en savoir plus et vous le faire partager sur le blog!

Bonjour, peux tu te présenter? Où habites-tu ? Quel est ton métier ou ton activité ?
Bonjour, je suis Jeremy Benmoussa, j’ai 31 ans et j’habite Paris. Je suis un entrepreneur, un blogueur, un geek, un passionné … un peu plein de choses en fait.
Mon métier consiste à aider des sites e-Commerce à vendre plus et mieux. Je les conseille sur les aspects techniques, ergonomiques, leur positionnement, leur stratégie marketing, d’acquisition, de fidélisation, la logistique, leurs partenaires … tout ce qui fait le succès (ou non) d’un site de vente en ligne. Je les accompagne également dans leur stratégie de présence sur les réseaux sociaux.
Je travaille aussi bien pour des PME que pour des entreprises leaders, en France et aux Etats-Unis. C’est très enrichissant dans mon activité d’avoir une expérience américaine, c’est une toute autre façon de travailler et une approche très différente du e-Commerce, du marketing, du service.

Alors pourquoi avoir créé ton blog ? Quel est son but ?
Ca s’est décidé lors d’un déjeuner avec un client. Apres plusieurs années de collaboration, il m’a conseillé de ne plus être l’homme de l’ombre et de partager mon expérience.
Je suivais déjà quelques blogeurs et ça m’a donné envie de tenter l’aventure, sans but bien défini mais avec l’espoir de pouvoir partager et échanger avec mes futurs lecteurs.
C’est implicitement devenu ma vitrine et ma première source de nouveaux contacts. Mon blog commence donc à avoir un rôle de prescripteur.

Comment penses-tu le faire évoluer ?
Ça fait maintenant plus de 6 mois que je publie sur Benmoussa.net et j’y ai pris goût. J’avais beaucoup de choses à apprendre sur le « blogging » et besoin de savoir dans quelle direction je voulais amener ce blog. Maintenant que mes idées sont plus claires, je vais le faire évoluer.
Techniquement, je viens de changer d’hébergement pour être plus performant. Je ne pensais pas en lançant ce blog que j’aurais à me soucier du trafic.
Sur la forme, je vais refondre le blog pour qu’il soit plus clair, plus ergonomique et simplifie les interactions avec mes lecteurs. J’y travaille actuellement.
Sur le fond, j’avais tendance à écrire de façon très formelle au début et je me suis rendu compte (grâce aux commentaires de mes lecteurs) que mes lecteurs préfèrent un ton plus informel ou je partage mon expérience et m’adresse directement à eux. Je vais continuer à parler d’e-Commerce,  de réseaux sociaux et des iPhone/iPad, mes sujets de prédilection, dans une optique de partage plus que dans une approche pseudo-journalistique.
Mon blog m’a également permis de rencontrer d’autres blogueurs, experts dans des domaines complémentaires aux thématiques de mon site, à qui je proposerai régulièrement des guest posts (tout comme on m’en a proposé). Ça fait un peu partie du jeu de la blogosphère et je pense que c’est enrichissant.

J’envisage également de faire des vidéos. Vous en pensez quoi d’ailleurs ? J’hésite encore.
Par ailleurs, j’ai le projet de monter un webzine francophone qui traitera du web, de conseils, de l’actu … mais je ne serai pas seul dans cette aventure, je propose de participer à d’autres blogueurs, des journalistes ou simplement des passionnés et des geeks. J’exposerai très bientôt ce projet plus en détail, nous y travaillons activement (contactez-moi si vous voulez participer).

Depuis quand blogues-tu ? Combien de temps passes-tu sur ton blog ?
J’ai commencé fin décembre 2009, juste après LeWeb 09.
Depuis des années, je passe au minimum une heure par jour à faire de la veille. Je consacre entre 1 et 2 heures supplémentaires à la rédaction de mes articles.

Je prends également le temps de répondre aux commentaires et aux emails que je reçois. Je déteste ne pas avoir de réponse à mes emails alors il est inconcevable pour moi d’ignorer les messages qui me sont adressés. A quoi bon écrire si je n’accorde pas d’attention à mes lecteurs ? C’est à la fois une forme de respect et un enrichissement personnel.

Si ce n’est pas indiscret, peux-tu nous donner quelques stats ?
120 articles publiés en 6 mois.
1 000 visiteurs uniques en janvier, 15 000 visiteurs uniques en mai. Si je multiplie mon audience par 15 tous les 6 mois, ça me va !
Je n’ai compté ni les litres de café ni les nuits blanches, mais il y a eu beaucoup.

D’où vient cet intérêt pour le E-commerce ?
Je travaille dans le web depuis 13 ans. Après quelques années à diriger des web agencies (j’ai monté ma première société à 21 ans), j’avais envie de me concentrer sur le succès de mes clients plutôt que de simplement répondre à un cahier des charges.
Mon expérience aux Etats-Unis a été déterminante dans mes choix.
Je suis un homme chanceux. Travailler à mon compte me permet à la fois de gérer mon temps comme je l’entends et de choisir les types de projets qui m’intéressent. Le e-Commerce répond à mes attentes :
- en terme de diversité : j’ai un profil suffisamment complet pour que mes missions soient variées. Je suis amené à réaliser des audits techniques, organiser des shootings photo, mettre en place des opérations marketing …  éviter la routine est essentiel pour moi.
- intellectuellement : chaque projet est un challenge. Ça oblige à se renouveler en permanence.

Peux-tu nous donner ton avis sur le E-commerce dans 5 ans ?
Pas vraiment. Tout évolue tellement vite dans ce petit monde que prévoir si loin relève de la divination. En revanche, il y a des tendances actuelles qui tendent à se développer :

- Le m-Commerce vient à peine de faire son apparition que les premiers chiffres me font tourner la tête. Que ce soit des versions optimisées pour mobile ou des applications iPhone, iPad ou Android, je suis convaincu que les possibilités offertes par la mobilité font partie des axes de croissance et de développement majeurs des prochaines années. Le développement de la publicité sur mobile va également inciter les e-Marchands à exploiter au mieux ces nouveaux supports

- Le Social shopping deviendra intéressant des que les entreprises spécialises se professionnaliseront. Le community management est encore très jeune et très amateur, c’est encore un secteur qui se cherche mais il y a un gros potentiel
- La télévision devient un support de mieux en mieux exploité. Y proposer de faire ses achats sur le grand écran ultra plat de notre télévision me semble être une idée séduisante
- Les jeux vidéos sont également de nouveaux supports de vente. Les leaders du marché commencent à proposer des évolutions et des options qu’on peut acheter directement via nos consoles de jeux. C’est un marché très ciblé mais très important
On pourrait aussi penser que la réalité augmentée prendra une place mais je ne peux m’empêcher de penser que ça ne sera pas la révolution qu’on pourrait espérer. Au mieux, ça sera un gadget qu’utiliseront quelques sites de façon sporadique.
La seule chose qui est certaine est que la vente à distance – sur un ordinateur, sur mobile ou sur les autres supports – va continuer à se développer dans les prochaines années. Je pense que d’ici 5 ans, tout le monde aura déjà acheté en ligne et que de plus en plus de petites entreprises vendront sur Internet.

Est-ce que tu tweet ?
Je tweet tout le temps … ou presque. Twitter a été une vraie révélation cette année.
J’ai un compte depuis 3 ans, je ne m’en étais jamais servi avant de lancer mon blog. Je ne voyais pas quel pouvait être l’intérêt de Twitter.
J’ai totalement changé d’avis. Je me demande comment j’ai pu m’en passer jusque la. Je suis séduis par cette interactivité et cette profusion d’informations qui me manquent sur Facebook.
Au début, Twitter m’était utile uniquement pour faire connaitre mon blog, mais ça m’a aussi permis de faire de belles rencontres tout autour du monde, de me faire inviter à participer au LOL Project (suite à un tweet), de discuter avec d’autres blogueurs, des personnalités, des artistes, des acteurs, de me rendre accessible et de créer de l’interaction avec mes lecteurs.
Je sollicite également mes followers dès que j’ai besoin d’un conseil ou que je recherche un collaborateur sur une mission. C’est une vraie évolution dans ma façon de travailler et de m’informer.
Rejoignez moi sur mon blog et Twitter

Merci Jeremy :)

2 commentaires Écrire un commentaire

Le blog d’Erik Nicolas

Publié dans Les autres blogs le vendredi 2 avril 2010 | Par Séverine

Sur les traces de Grégory, je vais continuer la présentation des blogueurs e-commerce. Le blogueur du jour est : Erick Nicolas, alias Munchausen. Son blog, Ecomblog.fr qui est en ligne depuis juin 2009, a attiré mon attention par la diversité de ses billets et leur utilité  pour les e-commerçants. Munchausen possède bien d’autres sites liés aux e-commerce. Je vous laisse découvrir par vous même…

ecomblog

Bonjour Erik! Peux tu te présenter?

« Bonjour, je m’appelle Erik Nicolas, j’ai 45 ans et je suis plus connu de la communauté sous le pseudo de Munchausen. »

Où habites-tu ? Quel est ton métier ou ton activité ?

« J’habite à l’ouest de Paris dans les Yvelines. Je suis chef de projet web et informatique dans un groupe du BTP. Mon travail aujourd’hui est plus centré sur la gestion technique des projets et la modélisation de bases de données. Mais depuis 1995 (le moment ou j’ai commencé à créer des sites internet) j’ai eu l’occasion de pratiquer de façon professionnelle quasiment la totalité des métiers du net ou du multimédia.

Je m’intéresse également beaucoup au Marketing (version classique, pas version SEM) afin de comprendre pleinement les demandes qui me sont faites par l’équipe commerciale de mon entreprise.

Ils me parlent avec les termes de leur métier et je traduis leurs besoins en fonctionnalités techniques et base de données au sein d’un cahier des charges. Mon boulot est d’ensuite faire le suivi de la réalisation du projet jusqu’à sa mise en production. »

Alors pourquoi avoir créé ton blog ? Quel est son but ?

« ECOMblog.fr  à été créé pour servir de support de communication à une offre destinée aux e-commerçant. Il a également pour but d’aider ces entrepreneurs du Web dans une démarche stratégique et marketing au delà de la technique.

Comme nous sommes quand même dans un environnement technologique on parle un peu de la technique, mais mon véritable objectif est de faire réfléchir les e-commerçants sur le fait qu’avoir un site internet n’est pas une garantie de Chiffre d’Affaire.

Beaucoup de créateurs d’entreprise internet croient qu’il leur suffit d’avoir un site ou une boutique en ligne pour se mettre à vendre des produits comme par magie.

Lorsqu’ils viennent dépité se plaindre que les affaires ne marchent pas sur des forums de discussion il vont trouver une bonne âme qui va leur expliquer que cette contre-performance doit être due au graphisme de leur site ou a leur mauvais référencement.

Comme cette explication a pour un débutant le goût de la vérité, il va perdre du temps a essayer d’améliorer un graphisme qui est déjà suffisant pour vendre ou parcourir internet à l’affût du moindre conseil en référencement afin de l’appliquer sur son site. Vu la pléthore de conseils que l’on peut trouver, je vous laisse imaginer le temps passé à peaufiner le sujet.

Mais en fait le problème est souvent plus profond. Ils ont oublié de devenir des vrais entrepreneurs en montant leur activité selon les règles de l’art, en trouvant une clientèle, en calculant quel est le potentiel du marché et comment ils vont devenir rentable.

Ils ont souvent oubliés de calculer les frais techniques, ceux de promotion, le panier moyen, le seuil de rentabilité, le trafic nécessaire pour passer ce seuil,… et tout les indicateurs qui devraient leur permettre de piloter un commerce internet en toute connaissance de cause.

ECOMblog.fr est la pour les aider dans leur réflexion dans ce sens. Pour leur rappeler que le commerce sur internet n’est pas magique et qu’il faut travailler dur pas seulement sur son graphisme ou son référencement mais également sur l’aspect vente, marketing et financier qui font la structure d’une société solide et pérenne. »

Quel sera l’avenir du blog ? Comment penses-tu le faire évoluer ?

« Ce blog a récupéré il y a peu le contenu de Munchausen.net mon premier Blog.

ECOMblog.fr devrait évoluer au fil du temps pour intégrer des vidéos de formations techniques et marketing. Il devrait enfin faire la promotion de mon projet : ECOMboutik.

ECOMboutik serait « le premier supermarché de la prestation internet ». Il proposera en partenariat avec des prestataires internet (comme par exemple Wizishop (pourquoi pas ?)) un catalogue de services de prestations standardisées traitées a distance.

Bien souvent il est difficile pour un entrepreneur voulant réaliser son site internet de savoir exactement quelle prestation il achète et pour quel prix. (Bien sûr ce n’est pas le cas de Wizishop)

La principale qualité d’ECOMboutik serait de définir clairement les prestations proposées et de laisser chacun des partenaires indiquer clairement le prix demandé pour sa prestation.

ECOMboutik ne vendrait pas des sites maison (comme chez un artisan), mais ceux de tous les prestataires acceptant de se référencer dans ses rayons (comme dans un supermarché).

La palette des prestations proposée irait du site institutionnel statique de quelques pages à la boutique en ligne en passant par l’installation de CMS, la réalisation d’opération de RP, de photographie de produits, de référencement,…

Ce projet peu fonctionner grâce à la standardisation de prestations basiques. ECOMboutik défini les cahiers des charges, pré requis et livrables, pour chaque prestation en indiquant clairement son prix. Ou plutôt le tarif de chaque prestataire référencé.

ECOMboutik ne vendrait pas comme cela se pratique dans certaines web-agency des prestations variables tarifées selon le degré d’acceptance du client. Au contraire nous mettrions en place les conditions d’une saine émulation concurrentielle entre prestataires.

Bon, ça c’est un projet et seul l’avenir dira si il deviendra un jour réalité et si il y aura suffisamment de prestataires participant pour rendre le projet intéressant.

Néanmoins, que ce projet aboutisse ou pas, ECOMblog.fr devrait perdurer encore longtemps car le commerce sur internet est pour moi une vraie passion. »

Depuis quand blogues-tu ? Est-ce ton premier blog ?
Si ce n’est pas indiscret, peux-tu nous donner quelques stats ?

« Je vous ai parlé de mon premier Blog sur ce sujet Munchausen.net que j’ai ouvert il y a 5 ans mais j’étais nettement plus actif sur les forums comme « Forum-Ecommerce » ou « Forum Marketing ». Je suis passé à la vitesse supérieure en juin 2009 en ouvrant ECOMblog.fr.

Aujourd’hui ce blog possède plus de 130 articles (3 a 4 articles par semaine) et reçoit en moyenne 100 visiteurs uniques par jour. Ce n’est pas le plus populaire de mes sites personnels, mais il débute pas trop mal.

Je possède d’autres sites sur la même thématique comme Ecompedia.net (encyclopédie du e-commerce) mais aussi des sites sur d’autres sujets comme Batipresse.com (centre de presse du BTP). »

Combien de temps passes-tu sur ton blog ?

« Je passe de 4 à 6 heures par semaine pour l’écriture du contenu. J’utilise parfois mes anciens écrits sur les forum ou des extraits de mes cahiers des charges professionnels que j’adapte au format article. »

D’où vient cet intérêt pour le E commerce ?

« Je crois que c’est à cause de mon intérêt pour la vente et le marketing.

J’ai rencontré sur les forums et dans ma vie personnelle pas mal de gens faisant ou voulant mettre en place un commerce. Comme la maîtrise technique d’internet est à la base de mon métier ils sont venu souvent me demander conseil.

Leur problématique m’intéresse et les règles régissant cette problématique sur internet sont suffisamment récentes pour que l’on puisse encore tester des choses nouvelles. Pour quelques années encore, c’est un monde de pionnier.

Mon intérêt est tel que je suis en train de mettre en place moi-même GrandLuberon, un commerce internet d’objet d’art et de décoration.

Je vais vendre sur ce site des objet créés par des amis artisans qui sont un peu trop dépendant de la saison touristique et se retrouvent avec des ventes réduites a zéro pendant la saison froide.

Je me suis dit qu’un site internet pourrait leur permettre de vendre des produits toute l’année et lutter contre la disparition graduelle de l’artisanat due à ces ventes un peu trop périodiques.

GrandLuberon, va aussi me servir a comprendre mieux les e-commerçant et leur problématiques. J’ai travaillé pour un bon nombre de projets internet mais jamais directement pour un projet de e-commerce. Cette expérience est destinée principalement à ajouter des cordes  mon arc. »

Comment imagines-tu le E-commerce dans 5 ans ?

« Je pense que pour le public du coté « front office » l’évolution visible pour le public va être relativement réduite.

On pourra voir plus souvent l’intégration de rotation de photos en 3d pour présenter les produits car le prix du matériel pour les réaliser va baisser de façon sensible.

La vidéo pourrait être utilisée plus souvent pour la démonstration de produit ou pour instaurer la confiance avec les clients en montrant le propriétaire de la boutique ses locaux ou la logistique utilisée pour préparer les commandes.

Seul les projets les plus élitistes pourront se payer des sites mélangeant vidéos, animation flash ou interfaces Flex ou Ajax évoluées pour un « front office » extrêmement personnalisé.

Mais la base des outils de vente actuel ne devrait pas subir de modification trop déstabilisantes pour les internautes à objectif 5 ans.

Par contre du coté non visible pour le public du code et de la gestion « back office » il va y avoir de multiple changement dont certains risquent dêtre majeurs.

Du coté du code, l’arrivée du HTML 5 augmenté par l’évolution des moteurs de recherche et de leur base de données va modifier le métier des développeurs et référenceurs autant que l’arrivée des CSS et du page Rank il y a quelques années.

Mais les plus grandes modifications vont être apportées par l’intégration des stratégies marketing dans la gestion des boutiques en ligne.

Si aujourd’hui les outils statistique sur les ventes sont capables juste de vous donner des chiffres d’affaire et nombre de vente réalisé par rapport aux visites ont peu imaginer que demain les boutiques pourraient réagir à une baisse du panier moyen dans les première ventes de la journée en proposant des promotion groupées, des associations de produits ou la gratuité des frais de port a partir d’un certain montant de commande.

L’outil de vente pourrait également profiler les visiteurs selon sa navigation sur le site ou sa localisation géographique et proposer spontanément des produits correspondant au profil. On pourrait imaginer également un outil de fidélisation clientèle qui pourrait relancer chaque client avec des offres personnalisées selon ses goûts.

En allant encore plus loin, on pourrait imaginer que le site pourrait piloter en automatique la mise en place de liens sponsorisés supplémentaires pour augmenter un trafic ou un nombre de conversion un peu faible par rapport au prévisionnels.

Bref les « back office » des site de e-commerce seraient piloté par des indicateurs non plus basé seulement les statistique de visite ou le nombre de vente mais également les taux de conversion par produit, les marges, le profilage de clientèle, la localisation géographique du visiteur, les seuils de rentabilités,…

Une bonne partie des fonctionnalités, que je viens de définir semblent être de la science-fiction mais elles ne sont pas aussi futuriste que cela car certaines d’entre elles existent déjà aux US développées par Amazon.com. Il ne faut pas oublier que les équipes de développement d’Amazon ont quasiment 3 ans d’avance sur toutes les autres.

Une autre chose qui va changer dans les 5 ans à venir c’est la redistribution des cartes entre professionnels du secteur.

Les grands acteurs sont à la recherche de la taille critique qui pourrait enfin rendre leur stratégie discount basée sur le chiffre d’affaire rentable.

Car pour l’instant parmi les leaders ils sont peu nombreux à gagner de l’argent. A vrai dire ils sont même un peu trop nombreux pour le marché français et peinent souvent à s’imposer a l’export.

D’un autre coté, nous avons des petits commerçant travaillant sur des marché de niche qui, lorsqu’ils ont atteint un certain succès, sont au contraire rentables voire parfois extrêmement rentables.

Je pense que les grosses structures « pure player » vont se consolider en se rachetant les uns les autres. Pour les moins appétissants au rachat ils vont segmenter leurs activités un peu trop généralistes en diverses petites unités de vente ressemblant à des petit e-commerce. Ils vont tenter de retrouver une rentabilité perdue par leur course à la taille critique par le bas.

Ce phénomène augmenté par le nombre de nouveaux acteurs arrivants aujourd’hui devrait handicaper à terme les petits commerces du web qui vont se retrouver en face d’une concurrence un peu trop forte pour arriver à trouver la rentabilité aussi facilement qu’aujourd’hui. Ce sera la fin des pionniers

Donc si vous voulez vous lancer, le bon moment c’est aujourd’hui. Dans 5 ans ce sera trop tard. »

Est ce que tu tweetes ?

« Oui depuis peu. Vous pouvez me retrouver à l’adresse : http://twitter.com/MunchausenFr

Twitter est un formidable outil pour obtenir un trafic immédiat. Contrairement a un article de Blog qui apporte un trafic intéressant progressivement, Twitter lui vous apporte son trafic en l’espace de 30 minutes.

Après ces 30 minutes si vos abonnés n’ont pas repris votre « tweet » les clics sont rares. Pour les suivre et raccourcir les liens que vous allez sans doute diffuser, un service comme celui fourni gratuitement par Bit.ly est indispensable pour suivre en temps réel le trafic généré vers votre site.

Si vous avez acquis un bon nombre de follower, pour créer un événement autour de votre site sur une très courte période de la journée Twitter est la meilleure option. »

Merci Erik pour tes réponses et nous te souhaitons bonne chance pour ton projet Ecomboutik !

2 commentaires Écrire un commentaire

Le Blog de Guillaume Vincent

Publié dans Les autres blogs le vendredi 19 février 2010 | Par Gregory

En ce jour de Février, je vous présente un nouveau blog : Votre-ecommerce, celui de Guillaume. Son blog existe depuis décembre 2009 et nous parle de toutes les petites astuces qui vous aideront dans le développement de l’image de votre boutique e-commerce.

Vous trouverez également de nombreux conseils afin d’optimiser votre référencement.

Je vous laisse en découvrir un peu plus avec l’interview de son créateur ci-dessous.

Blog Guillaume Vincent

Bonjour Guillaume. Tout d’abord, pourquoi avoir créé ton blog ? Quel est son but ?

Votre-Ecommerce.com a été crée en décembre 2009. Il a pour vocation d’aider les petits E-commerçants dans leurs démarches de développement. Puis sur ce Blog, je propose des thèmes et modules Prestashop, des outils E-commerce et des astuces sur le référencement naturel. (et le tout gratuitement) De plus, vous avez la possibilité de soumettre votre E-commerce aux votes/commentaires des Internautes afin d’en avoir un regard objectif et par conséquent rectifier les erreurs/maladresses commises. Enfin ce qui est la particularité de ce Blog, c’est mon assistance Online gratuite soit par Chat ou par Tèl.

Où habites-tu ? Quel est ton métier ou ton activité ?

J’habite en Loire-Atlantique et plus précisément à Nantes. Après un parcours atypique, j’ai souhaité reprendre les études dans le Management des unités commerciales virtuelles afin de me spécialiser dans le E-commerce. Celles-ci se terminent cet été et je serais donc sur le marché de l’emploi avec comme seul vocation le E-commerce. (à bon entendeur ;) )

Combien de temps passes-tu sur ton blog ?

En tout et pour tout, je passe une dizaine d’heures par semaine afin de préparer les articles mais aussi de conseiller les E-commerçants.

Si ce n’est pas indiscret, peux-tu nous donner quelques stats ?

Votre-Ecommerce.com attire déjà 200 visiteurs/jour et ce chiffre ne cesse d’augmenter au fil des semaines.

D’après toi quel est l’avenir du e-commerce ? Comment vois-tu le futur ?

Je suis assez optimiste sur le devenir de l’E-commerce Français car comme les chiffres l’indiquent, ce marché n’est pas encore à maturation et laisse donc entrevoir encore de belles perspectives. Cependant, les places sont et seront de plus en plus difficiles à prendre et par conséquent, les stratégies et optimisations des E-commerces devront êtres plus travaillées.

En ce qui concerne le futur de Votre-Ecommerce.com, l’avenir me le dira et je ne préfère pas faire de pronostiques.

3 commentaires Écrire un commentaire

Le blog de Julien Bagein

Publié dans Les autres blogs le vendredi 21 août 2009 | Par Gregory

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas mis à l’honneur un blogueur. D’ailleurs n’hésitez pas à m’envoyer un petit message si vous avez un blog sur le e-commerce ou le e-marketing et que je n’ai toujours pas eu l’occasion de vous interviewer.

Aujourd’hui je vous présente Julien. Son blog a deux ans mais il revient en force dans la blogosphère depuis quelques mois en orientant ses articles autour du taux de transformation, une indication au combien importante pour tout e-commerçant.

Bonjour Julien. Tout d’abord, pourquoi avoir créé ton blog ? Quel est son but ?
« Bonjour à toi Grégory et bonjour aux lecteurs de WiziShop.
Tout d’abord merci pour ton interview qui m’honore, je suis ravi de me présenter et de présenter mes projets à tes lecteurs.

J’ai créé le blog www.julienbagein.com en 2007. A la base, je savais que je voulais m’orienter vers des discussions Marketing mais je n’avais pas encore de projet clairement défini. Je pensais alors bloguer à mes temps perdus, je prenais ça tellement peu au sérieux que j’ai même commencé avec un nom de domaine en .free.fr pour tout dire…

Les premiers thèmes abordés concernaient le SEO et il y avait également une grande thématique Street Marketing. J’aime assez les campagnes Street Marketing, elles sont souvent rafraîchissantes et peu intrusives, une combinaison qui me plaît.
Rapidement, je me suis aperçu que le monde du SEO était disséqué sous tous les angles par des gens qui faisaient ça bien mieux que moi, je n’apportais pas de valeur ajoutée et cela m’embêtait un peu d’être un relai anonyme de plus dans la blogosphère.

Finalement, au départ je ne concevais pas le blogging comme un business, cela restait plutôt fun et assez anarchique.

J’ai continué à faire vivre le blog à un rythme tranquille alternant discussions SEO, Marketing (off comme online) et Street Marketing. Ensuite le blog est rentré en phase d’hibernation…
… pour mieux revenir aujourd’hui !

En effet, beaucoup de choses se sont passées depuis 2007, je me suis énormément impliqué autour de la thématique du gain d’argent par Internet et après pas mal d’échecs dûs à l’apprentissage et de réussites sympa, j’ai enfin trouvé quelques formules gagnantes.

Que ce soit dans le monde du e-commerce comme dans celui de l’affiliation, les problématiques de rentabilité et de taux de conversion m’obsèdent et je mène de nombreux tests sur le sujet.

Mon plus beau record : un taux de conversion qui flirte avec les 20 %.
Le jour où j’atteins les 30% je pense que je me paie une palette de champagne :)

Aujourd’hui gagner de l’argent de mes sites Web est devenu un véritable hobby et c’est ce que je transmets sur mon blog V2 :)  »

Depuis quand blogues-tu ? Est-ce ton premier blog ?
« Je blogue donc depuis 2007 mais j’ai de nombreux autres blogs sur d’autres thématiques (dont le seul but est d’être rentables). Globalement mon petit réseau se porte bien.

Je suis également très impliqué sur les forums en ligne, supports que je préfère aux blogs pour échanger, apprendre et nouer des contacts. Je suis co-admin du forum Oseox, dédié à l’acquisition de trafic ciblé.
(J’ai d’ailleurs aidé Aurélien d’Oseox à rédiger une partie de la FAQ Référencement)
.

Et je tweet pas mal depuis que j’en ai trouvé une utilité (Manga59 est le pseudo que j’utilise souvent sur les forums/réseaux sociaux).

N’hésitez pas à me retrouver sur ces différentes plateformes, je serai ravi d’échanger avec vous. »

Où habites-tu ? Quel est ton métier ou ton activité ?
« J’habite à côté de Lille dans le Nord de la France, Tourcoing très exactement.
Je suis sur la frontière Belge et je baigne aussi pas mal dans cette culture :)

J’ai commencé ma carrière dans le Web en tant que chargé de communication, puis responsable référencement (en charge d’une équipe de 12 personnes) dans une webagency ultra dynamique pour devenir aujourd’hui référenceur et Webmarketer chez l’annonceur.

Quand j’étais responsable, j’ai été amené à manager une équipe Tunisienne, cela a été une super expérience humaine comme professionnelle. Aujourd’hui j’ai quitté cette agence tout simplement car je ne progressais plus, je suis constamment en recherche de progression.

Mon rêve serait de vivre suffisamment bien de mes sites un jour pour devenir indépendant mais je m’éclate énormément au travail. Mon employeur actuel est très réceptif aux stratégies Marketing et à l’optimisation des taux de conversion. On met en place des tests A/B de folie, on crée des applications pour les réseaux sociaux, on mène des partenariats avec des pointures du Web francophone… bref, on s’éclate :)

J’ai toujours vu le Webmarketing comme un jeu, c’est incroyable, à aucun moment je n’ai l’impression de travailler, tout cela m’amuse tellement. »

Combien de temps passes-tu sur ton blog ?
« J’ai décidé d’être plus constant avec mon blog. Depuis sa renaissance en Juillet, j’essaie de poster quasiment une fois par jour (la semaine). La préparation d’un billet prend en général entre une et deux heures. Ce n’est pas encore optimal, je trouve que c’est trop long mais j’essaie de soigner mes billets.

Je pars souvent dans l’optique de billets simples et au final je me laisse emporter et en rajoute toujours une couche. Mes billets sont rarement courts :)

Pour moi les choses sont simples. Soit je traite l’actualité Webmarketing en rebondissant sur les propos d’autres marketers (souvent des personnalités US), soit je fais un billet 100 % original en décrivant certaines de mes expériences dans le but d’aider tout le monde à booster ses taux de conversion et à avoir des projets rentables, e-commerce comme site d’affiliation.

Je trouve personnellement qu’il y a peu de ressources françaises qui sont à l’aise avec l’argent et qui annoncent la couleur. Comparé aux nombreuses ressources US qui partagent sans réserves, j’ai l’impression qu’en France nous sommes plus dans un état d’esprit « ça peut marcher alors je garde tout pour moi ». Il y a énormément de rétention d’information.
J’essaie sur mon espace de briser un peu tous ces tabous et cet état d’esprit négatif.

J’aimerais que l’on apprécie mon travail pour ça et je suis transparent avec ceux qui me font l’honneur de me lire : comme beaucoup je souhaite gagner de l’argent sur le Web, et si on peut partager quelques plans sympa, alors tout le monde est gagnant. »

Si ce n’est pas indiscret, peux-tu nous donner quelques stats ?
« Non ce n’est pas indiscret :)
J’ai des stats plutôt faibles, je me l’explique par le fait que j’ai laissé le blog trop longtemps à l’abandon, sans ligne directrice claire et par le fait que la cible concernée reste finalement assez confidentielle.

Depuis que j’ai repris le blog en Juillet, j’ai entre 250 et 350 visites par jour en ce moment. Si j’en crois feedburner j’ai environ 250 personnes inscrites au flux, tu vois ce n’est pas énorme… j’espère que tu ne regrettes pas l’interview :D .
Je ne monétise pas encore ce blog. J’y viendrai forcément, ce serait dommage de parler énormément de monétisation sans montrer l’exemple. ;)  »

D’après toi quel est l’avenir du e-commerce ? Comment vois-tu le futur ?
« Je pense que l’avenir du e-commerce sera concurrentiel bien sûr.
Finalement, la vente en ligne est un secteur relativement jeune et tout le monde apprend encore… J’ai pu constater l’évolution des mentalités chez le e-commerçant « lambda » si je peux me permettre. A mes débuts en agence, il n’était pas rare d’échanger avec des clients qui ne savaient pas trop comment fonctionnait le web et qui pensaient qu’il suffisait d’avoir un site Internet et d’attendre pour faire du business.
Ils voyaient le e-commerce comme une extension de leur boutique ouverte à la planète entière.

Ces derniers temps je rencontre de plus en plus de personnes qui me parlent de taux de conversion, de cross selling, de fidélisation online…

L’explosion d’excellents CMS d’e-commerce comme Prestashop par exemple ont contribué à vulgariser la vente en ligne et c’est une bonne chose car cela nous maintient sous pression, cela augmente la concurrence et nous oblige à nous dépasser.

Je trouve que c’est le pied de travailler dans le Web en 2009, il y a de formidables outils gratuits et accessibles, payants qui ne sont pas des usines à gaz mais sont ultra fonctionnels, de nombreuses ressources de qualité pour apprendre (comme WiziShop par exemple :) )…

Finalement c’est sûrement plus difficile de ramener de l’argent aujourd’hui mais c’est assurément plus fun.

Ma seule crainte pour le Web est qu’il devienne un jour trop bridé par le gouvernement.
Nous sommes en bonne voie aujourd’hui avec des lois liberticides comme Hadopi ou Loppsi. Le gouvernement a peur de l’Internet car contrairement aux médias télévisuels et presse papier, il ne le contrôle pas. Gageons qu’il est capable de sortir je ne sais quelle formule magique pour nous empêcher de faire du business en rond.

Tu vois par exemple, même si je suis sûrement pessimiste sur ce point, cela m’inquiète bien plus à court terme que la généralisation des barres d’outils qui empêchent le tracking des liens d’affiliation ou partenaires…

Mais bon, ce qui doit se passer se passera, le législateur actuel ne comprend rien au Web mais cela changera par la suite, je reste confiant. »

2 commentaires Écrire un commentaire

Le blog de Frédéric Grenet

Publié dans Les autres blogs le mercredi 28 janvier 2009 | Par Gregory

Je vous propose aujourd’hui de découvrir un nouveau venu sur la blogosphère ! Frédéric a créé il y a quelques semaines le blog La mare à Ket qui traite de e-commerce, de relation client et de fidélisation.

La mare à ket, blog de Frédéric Grenet

- Bonjour Fred. Tout d’abord, pourquoi avoir créé ton blog ? Quel est son but ?
« Le blog a été créé car l’activité de ma société demandait à être plus présent sur la toile. Je vais lancer Shopyz, un service destiné au petits/moyens sites de vente en ligne qui permettra de piloter des actions qualitatives et faciliter une prospection qualifiée. Le blog est un bon outil de contact, d’ouverture et de communication, tout en gardant une certaine maîtrise de son temps. »

- Depuis quand blogues-tu ? Est-ce ton premier blog ?
« Ce n’est pas mon premier blog, mais le premier blog professionnel. Auparavant, j’avais un petit blog personnel que j’ai abandonné par manque de temps. J’ouvre aussi un blog de voyage quand cela est le moment de prendre l’air, principalement destiné aux amis ou la famille, une sorte de blog temporaire. »

- Où habites-tu ? Quel est ton métier ou ton activité ?
« Paris un jour, Paris toujours. J’y suis né et je vais avoir du mal à quitter cette ville.
Depuis plus de 10 ans je travaille dans le (vaste) domaine de la Relation Client. Après avoir quitté mes fonctions de responsable qualité-reporting-planification, j’ai créé une société de conseils en relation clients. J’assure des missions principalement pour le compte de grands comptes et, à force de demandes, j’ai piloté la réalisation de sites pour des TPE/PME. Je prends plus de plaisir à travailler avec les petits comptes et cherche toujours à leur fournir des solutions issues des méthodes pratiquées dans les grandes Directions, mais adaptées à la taille des structures. Finalement, en septembre 2008 j’ai décidé de condenser tout cela dans Shopyz : relation clientèle, segmentation de bases prospects/clients, analyses de données, communication et recherche de solutions originales pour les “petits” e-commerçants. »

- Combien de temps passes-tu sur ton blog ?
« Actuellement, environ 3/4 heures par jour, en comptant le travail de veille, de commentaires (je deviens accro) et de rédaction. »

- Si ce n’est pas indiscret, peux-tu nous donner quelques stats ?
« Le blog est jeune (ouvert fin 2008, mais réellement actif depuis le début de l’année), donc pas une montagne de visites : environ 50 visiteurs uniques par jour, dont 25% de visiteurs réguliers. Aucune idée du nombre d’abonnés RSS : compteur plat depuis la migration FeedBurner sur Google. »

- D’après toi quel est l’avenir du e-commerce ? Comment vois-tu le futur ?
« Si on s’attache à la France, je pense que le nombre de sites (environ 40.000 actuellement) va encore croître, sans pour autant connaître les taux de croissance observés ces 2 dernières années. Le politique fait tout pour inciter les gens à créer. Nous aurons ensuite une sélection naturelle entre ceux qui sauront maîtriser leurs coûts et auront bien préparé leur affaire (préservation de la trésorerie en premier lieu, gestion du coût d’acquisition client, …) et ceux qui pensent qu’ouvrir un site e-commerce est une chose aussi facile qu’il y a 2 ans. La concurrence est de plus en plus rude, alors on verra disparaître ceux qui ne sont pas armés pour y faire face, voire une concentration des acteurs (cela se produit déjà par certaines initiatives je crois).
Pour le reste, on ira de plus en plus vers du qualitatif, toujours plus de qualitatif, dans l’expérience client, comme dans la relation. Le marché est mature pour appréhender ces aspects et se les approprier. Côté acquisition clients, je pense qu’on cherchera de plus en plus des solutions autres que l’achat de mots clés; l’affiliation, les partenariats (ponctuels ou non), le multicanal (enfin,on en parle !!) seront de plus en plus des solutions utilisées.
Bref, une année de mutation. On ne va pas s’ennuyer. »

3 commentaires Écrire un commentaire

Le blog d’Olivier Billon

Publié dans Les autres blogs le mardi 3 juin 2008 | Par Gregory

Décidément, je remarque que beaucoup d’Olivier aiment bloguer sur le thème du e-commerce ou du marketing !

Le blog que je vais vous présenter aujourd’hui se nomme Digital Mix Marketing et traite, comme vous l’aurez deviné, de web marketing. Je trouve les billets très complets et sérieux mais les publications sont rares et trop irrégulières. J’espère qu’avec ce petit coup de projecteur Olivier va s’y remettre sérieusement ;)

Le blog digital mix marketing d\'olivier billon

Olivier Billon a répondu à mes quelques questions. Je vous laisse découvrir ses réponses :

- Bonjour olivier. Tout d’abord, pourquoi avoir créé ton blog ? Quel est son but ?
« Je suis passionné par Internet, et j’ai toujours aimé échanger sur le sujet.
Le blog m’a semblé être le meilleur outil. Surtout, cela m’oblige à écrire, à réfléchir et à prendre le temps d’analyser ce métier. Mon objectif est de proposer des articles théoriques, qui prennent du recul et analysent les tendances du web. Ce qui m’intéresse est de comprendre et analyser la façon dont les marques peuvent occuper internet. Je ne parle que des marques.

- Depuis quand blogues-tu ? Est-ce ton premier blog ?
« Je blog depuis 3 ans. Digital Mix Marketing existe depuis quelques mois seulement. Avant j’avais un blog où je publiais chaque jour la photo de mon déjeuner et je présentais la personne qui le partageait avec moi. Ca marchait bien ! Mais un jour j’ai arrêté d’avoir des amis avec qui déjeuner, alors j’ai du arrêter. Mais si tu me présentes des potes, je peux essayer de recommencer … »

(NDLR : promis j’y penserais !)

- Où habites-tu ? Quel est ton métier ou ton activité ?
« J’habite à Paris, et je travaille comme assistant chef de projet dans une des équipes E-Business de l’Oréal. J’ai travaillé pendant un an sur des marques de parfums (Diesel et Viktor&Rolf) et maintenant je travaille sur des marques de produits professionnels (L’Oréal Professionnel, Kérastase, Shu Uemura …). C’est génial et ca me donne la possibilité de travailler sur tous les domaines du web marketing. Je bosse sur la création et l’identité avec des agences telles que FullSix, Mégalos, Publicis Net, Nurun… et également sur la partie médiatisation où nous cherchons à faire du buzz, de l’achat média et j’ai également la chance de faire du e-commerce (je rends hommage à PFS Web et MyMedia qui m’ont aidé à faire du site Diesel-factory.com l’une des boutiques de parfums les plus visitées au monde !!!). En conclusion, mon métier consiste à assurer une bonne médiatisation de nos marques et de nos produits sur internet tout en inscrivant ces actions dans la stratégie globale de la marque. »

- Combien de temps passes-tu sur ton blog ?
« Je t’avoue que je passe peu de temps à travailler sur mon blog, et surtout c’est très irrégulier. J’y passe 2 à 3 heures par semaines. Parfois j’y passe tout un week end, et parfois rien pendant 2 mois. D’ailleurs là il serait temps que je publie quelques trucs… »

- Si ce n’est pas indiscret, peux-tu nous donner quelques stats ?
« Il y a environ 100 personnes qui me rendent visite tous les jours. Beaucoup par Google, certains par des liens, et environ 30% sont des habitués. J’ai publié 25 articles, reçu 15 commentaires et environ 500 commentaires de spam… Ca reste donc un petit blog, peu visité, mais je croise beaucoup de gens dans le milieu qui le connaissent. Ca fait plaisir. »

- Comment vois-tu l’avenir du e-commerce pour les grandes marques ?
« L’avenir du e-commerce ? J’ai quelques idées : tout d’abord je pense que le e-commerce sera un véritable pillier stratégique des marques, et pas juste un canal de distribution supplémentaires. Certaines marques comme Nike avec Nike ID et Nike PLUS l’ont déjà compris. Ensuite, je crois beaucoup au Rich Media.
Regardez le site Fauchon, ca a de la geule. La marque propose une expérience d’achat, pas juste un site de VAD.
Pour terminer, je pense que le e-commerce va intéragir avec les appareils du quotidiens : la TV, le téléphone, le frigidaire. Je pense qu’un jour ton frigo dira à Houra.fr que tu n’as plus de lait, et qu’il faut t’en envoyer. Ca serait cool non ? On pourrait faire un truc sympa pour l’Oréal : quand il te reste plus beaucoup de crème hydratante, tu envoies le nom du produit qu’il te faut par SMS à l’Oréal, et on te le livre le lendemain. Ca c’est l’avenir. En fait, et pour conclure, je pense que le e-commerce deviendra un outil de service et un outil expérientiel. On en reparle dans 3 ans et on fait le point ? »

8 commentaires Écrire un commentaire

Ne perdez plus de temps ! Testez WiziShop dès aujourd'hui...

L'essai est gratuit pendant 30 jours, sans engagement et vous donne accès à l'ensemble des fonctionnalités.

TESTER WIZISHOP