Témoignage de e-commerçant – Benjamin et le concept Oopad

Publié dans Blog ecommerce > Les actualités le mercredi 20 octobre 2010 | Par Sebastien | 15 commentaires

Un concept original, une identité visuelle accrocheuse, j’ai nommé Oopad, et c’est Benjamin, un des co-fondateurs, qui nous en parle.

  • Bonjour, tout d’abord, pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Benjamin Lévine, j’ai 27 ans et je suis co-fondateur de la société Oopad.com. Après avoir terminé HEC, je me suis lancé dans l’entrepreneuriat. Ce projet est ma deuxième expérience en tant qu’entrepreneur, mais elle reste la première dans le e-commerce.

  • Parlez-nous de votre concept, d’où est né ce projet ? Quand vous êtes-vous lancé ?

Avec mes 2 associés, Youssef Tagemouati et Vincent Courcelle, nous souhaitions entreprendre dans le web car nous sommes tous les trois issus de la génération Internet et entrepreneurs dans l’âme. Nous avons assisté à de nombreuses success stories dans le domaine du e-commerce : eBay, Priceminister, VentePrivée, et dernièrement Groupon, avec son concept d’achat groupé. Un nouveau mode de consommation, apparu il y a 2 ans aux États-Unis, a attiré notre attention et semble tenir ses promesses : l’ « Entertainment Shopping », dont Oopad.com est une des formes. Nous avons décidé d’importer le concept de « Penny Auctions » en France, en l’adaptant au marché français et en l’agrémentant de notre lot d’améliorations.
Le principe est le suivant : l’utilisateur achète des « Oopad » qui lui permettent d’enchérir. Des produits neufs sont mis en vente à 0,00 €. Chaque fois qu’un Oopad est utilisé pour cliquer sur « j’enchéris », le compte à rebours se remet selon les ventes entre 2 minutes et 15 secondes, et le prix du produit augmente d’1 centime d’€. La dernière personne à enchérir remporte le droit d’acheter le produit au prix indiqué. Si l’utilisateur remporte la vente, alors il fait une très bonne affaire. S’il ne la remporte pas il a la possibilité d’acheter le produit à son prix grand public et de déduire le coût des Oopad utilisés.
Oopad.com a été officiellement lancé le 15 décembre 2009, peu avant les fêtes de Noël.

  • Avez vous éprouvé des difficultés à vous lancer dans le e-commerce, si oui, lesquelles ?

Il n’est jamais facile de se lancer dans le e-commerce, même avec un concept innovant et attractif. Le secteur est certes en pleine expansion, mais il est aussi riche d’acteurs déjà très influents.
Nous avons rencontré 2 difficultés spécifiques à notre innovation de service. La première était d’expliquer le concept. Certains avaient des difficultés à comprendre le fonctionnement du service. Souvent, ils faisaient la confusion avec Ebay ou ne comprenaient pas le système des comptes à rebours. Il a fallu être en permanence à l’écoute de nos utilisateurs et de nos clients pour faire évoluer l’organisation et les éléments de langages du site vers quelque chose de tout de suite compréhensible.
La seconde difficulté portait sur notre capacité à générer de la confiance auprès du grand public. Un client potentiel préférera toujours acheter chez un e-commerçant ayant des références, de peur de n’être jamais livré. Il cherchera alors des informations sur nous, et n’en trouvera pas, puisque nous démarrons notre activité. Dès lors, le travail de construction de la confiance et de contrôle de la réputation en ligne devient primordial. Nous avons opté pour une stratégie fondée sur la transparence.
Ainsi, nous avons mis beaucoup d’énergie à apporter toutes les garanties nécessaires pour rassurer nos clients : nos ventes sont constatées par huissier, nous respectons un strict cahier des charges qui nous aide à prévenir et lutter efficacement contre toute tentative de fraude. Nous travaillons avec les leaders du paiement sécurisé online. Pour compléter le tout, nous mettons un point un d’honneur à répondre aux requêtes de nos clients le plus rapidement possible. Un client qui s’impatiente est un client qui doute, et nous souhaitons absolument que cela n’arrive pas.
Ensuite ce sont les difficultés inhérentes à l’activité qui restent à gérer au quotidien, principalement des problèmes de logistique, gestion des expéditions, des pannes, etc.

  • De combien de personnes est composée votre équipe ?

Notre équipe est composée des 3 co-fondateurs : Vincent Courcelle (également directeur technique), Youssef Tagemouati (également directeur Business Development) et moi-même. Ensuite, nous avons une personne en charge de tous les aspects marketing-communication, et une seconde personne s’occupe de la logistique et du support client. Notre avons lancé plusieurs recrutements qui sont en cours. Actuellement, la moyenne d’âge est de 25 ans.

  • Quels sont votre stratégie et votre budget pour faire connaître votre boutique en ligne ?

Nous avons de l’expérience dans la communication sur Internet, Vincent, l’un des cofondateurs est un pionner de l’entrepreneuriat dans le web. Fort de notre expérience, nous avons tout de suite affecté un budget significatif à la communication online, en utilisant tous les leviers disponibles. Dans notre activité, le marketing est un élément très stratégique, c’est pourquoi je ne peux pas vous donner beaucoup d’informations, notamment financières.
Bien sûr le fait que nous soyons tous jeunes et consommateur d’Internet nous a beaucoup aidé. Nous avons notamment une page Facebook qui marche très bien, la plus importante du secteur. Ensuite, le bouche-à-oreilles, utilisé à travers le parrainage, a constitué un étonnant relais de croissance.
Maintenant que le marché français est bien établi, et notre stratégie de recrutement online rodée, nous envisageons de passer par d’autres canaux : publicité offline, relations presse, événementiel, et bien d’autres.

  • Pouvez vous nous donner quelques chiffres (Statistiques, nombre de ventes, progression…) ?

Bien sûr, voici quelques statistiques produites en septembre 2010 :
Notre Fan Page vient de dépasser les 11 000 fans.
La moyenne des réductions obtenues par les utilisateurs ayant emporté une vente est de 94,32%.
Le prix de vente moyen est de 11.16€ (hors éventuel coût des Oopad utilisés).
Notre panier moyen a augmenté de 35% en 1 an.
Nous recevons en moyenne 1 million de visiteurs uniques par mois, ce chiffre croît de manière constante.

  • Quelles sont les perspectives d’évolution à court et moyen terme de votre projet ?

Nous sommes actuellement présents sur 5 marchés (France, Allemagne, Suisse, Autriche et Belgique) et souhaitons continuer notre développement à l’international. Nous devrions, d’ici quelques mois, lancer le service sur de nouveaux marchés européens. Nous prévoyons également de lancer de nouveaux services. Internet a véritablement révolutionné les modes de consommation et nous souhaitons jouer un rôle important dans le cadre de cette mutation.

  • Selon vous, quelles sont les clés du succès ?

D’abord, la première des règles pour réussir c’est d’être rigoureux et de ne pas compter ses heures. Au départ, il faut fournir une quantité de travail très importante, puis si le succès frappe à votre porte, il faut être préparé et organisé. Il y a beaucoup de process métiers à mettre en place puis à gérer, beaucoup plus que ce que l’on pense ! Gérer sa croissance est aussi difficile que gérer la crise. Ensuite, il faut se fixer des objectifs que l’on peut atteindre. Il faut savoir être patient et ne pas vouloir aller trop vite. Toute décision doit être mûrement réfléchie pour limiter l’impact économique des erreurs stratégiques.

  • Qu’aimeriez vous dire à toutes les personnes qui feront bientôt le grand saut et se lanceront dans la vente en ligne ?

Bon courage ! On ne remporte de victoires que lorsqu’on est bien préparé. Il faut faire une bonne étude de marché, réfléchir à la pertinence de son concept. Existe-t-il véritablement une cible à votre service ? Si oui, quels sont vos concurrents ? Comment communiquent-t-ils ? Quels sont leurs budgets ? Quels sont les segments stratégiques sur lesquels la compétition est féroce et quels sont les segments moins compétitifs ? Existe-t-il des obligations spécifiques à votre secteur, si oui, les respectez-vous ? Et puis évidemment, il faut concevoir un solide business plan. Votre activité peut-elle être vraiment rentable ? Vous faire vivre ? En tout cas, c’est une activité passionnante dans laquelle les opportunités sont encore nombreuses.

Merci à Benjamin pour son éclairage sur le monde du e-commerce d’aujourd’hui, nous lui souhaitons tous un franc succès avec ce concept.

15 commentaires pour "Témoignage de e-commerçant – Benjamin et le concept Oopad"
Par Vincent le mercredi 20 octobre 2010

Quid de la rentabilité du site ?

Faire un commentaire
Par Nicolas le mercredi 20 octobre 2010

Je trouve le concept génial, mais je me demande qui de oopad ou de http://www.cliic.fr est la copie conforme de l’autre…

Faire un commentaire
Par Vincent le jeudi 21 octobre 2010

Cliic.com est sortie en septembre 2009, Oopad.com en décembre … pas vraiment de toute sur qui copie qui !

Faire un commentaire
Par Jade le jeudi 21 octobre 2010

Je suis aller voir le site …..sa fait cher d’acheter des points pour pouvoir renchérir pour 3 euros seulement 2oopad…500 oopad 380 euros donc pour moi on perd plus d’argent qu’on ne gagne de lots puisque que chaque seconde une autre personne renchéri …Donc il faudrait rester sur son pc a surveiller la vente trop ennuyant …..!

Faire un commentaire
Par jax le jeudi 21 octobre 2010

Il faut dire clairement les choses, c’est plus du jeu de casino que du commerce… qui coûte cher et c’est même limite arnaque!
Beaucoup de joueurs (acheteurs?) qui vont chacun dépenser (perdre!) beaucoup d’euros… pour qu’au final un seul remporte (achète!?) un produit dont le prix est effectivement bas, mais qui rapporté au clic (enchères) peut être astronomique!

Et faire croire que c’est une façon d’acheter, c’est de l’arnaque!

Faire un commentaire
Par Harry le mercredi 3 novembre 2010

Ou sinon il y a http://www.cliic.com/ qui fait ça depuis un bon moment déjà.
Perso. je préfère le design et l’équipe de Cliic.http://www.cliic.com/

Harry

Faire un commentaire
Par touquette le samedi 26 mars 2011

Un bon conseil : achetez directement sur un site normal. Vous éviterez de perdre votre temps en finissant par acheter au prix fort pour ne pas perdre votre mise de départ !
S.T. Chef d’entreprise dans le BTP qui va envoyer une bafouille à la DGCCRF (réfression des fraudes) pour tromperie au sujet de ce site . Fait le 26/03/2011

Faire un commentaire
Par DELACOUR Jocelyn le lundi 16 mai 2011

Bonjour, je suis étudiant en 1ère année en IUT Techniques de Commercialisation et je trouve votre concept vraiment géniale.
Je n’ai que 18 ans mais j’aimerai à tout prix perçer dans le commerce et plus précisément dans le
e-commerce. J’aimerai réellement savoir qu’elles sont les grandes étapes pour créer un site tel que le vôtre et quel budget moyen faut-il pour mettre en place pour tout ce système (création de la société, site …).
Est-il vraiment compliqué de faire tout cela et auprès de qui hormis vous, pourais-je trouver des informations ?

Mon message peut vous paraître indiscrêt et étrange et je m’en excuse pour ça.

Je vous souhaite un grand succès et pleins de réussite! Cordialement Monsieur Jocelyn DELACOUR

PS: Voici mon adresse mail: delacourjocelyn@yahoo.fr

Faire un commentaire
Par alan le samedi 12 mai 2012

Bj, vous parlez de @commerce, mais à mon avis on se rapproche plus du @jeu, il est évident que le principe est l’enchérissement du plus grand nombre à coup d’un euro (des centaines) pour un seul joueur qui remporte le lot.
Ce type de plateforme devrait faire l’objet de contrôle et de qualification de jeux en ligne.

Vous misez, vous misez, etc… jusqu’à un éventuel gagnant. La banque aussi doit miser dans ce jeu je vous laisse deviner les probabilités de gagner.

Seule l’idée est ingénieuse mais pas son application, moi je n’y vois aucun commerce?

Faire un commentaire
Par heisenberg le jeudi 7 juin 2012

Franchement il faut réfléchir avant d’agir, ce n’est pas du e-commerce mais de la e-loterie voir de la e-arnaque.

Ok un écran plat pour 35 € = 3500 oopad de dépenser par les parieurs

500 oopad = 380 € donc 3500 oopad = 3500*380/500 = 2 660 € !!!!!!! d’encaisser par le site pour un produit de 600 € !!!!!!!!!!!!

Et je vous parle pas des produits qui parte à 80 € ou 100 € je vous laisse faire le calcul. Bref ce n’est ni un site d’enchère, ni du e-commerce.

En tout cas bien vu les petits gars, vous avez les crocs mais méfiez vous comme vous le dite le net a révolutionné la com mais c’est à double tranchant, une fois que les gens vont réfléchir, vous allez coulé mais certe vous aurez engrengé un maximum de €€€€€€€ d’ici là………….

Faire un commentaire
Par Wizjet1 le mercredi 24 octobre 2012

Et bien Voilà, maintenant vous savez à quoi sert de faire une école de commerce, on y apprend l’art de la manipulation de masse. Et malheureusement il n’y a pas une loi pour interdire à ce type d’individu de profiter de la faiblesse humaine. C’est toujours sur les pauvres qu’on fait son beurre. La morale, ils s’en achèteront une le moment venu.
Ce qu’il y’a d’amusant, c’est qu’ils doivent bien se marrer! Ça me rappelle un certain Pinault qui se qualifiait, dans un magazine économique, de prédateur… Tant qu’il y aura des proies…
Le pire… Toute une cour (basse) qui veut profiter, elle aussi du nouveau business en écrivant des livres de recettes ou qui rêve de rééditer ce merveilleux « exploit »…
Coupables ou victimes, les deux camps on a des progrès à faire!

Faire un commentaire
Par dexter le samedi 3 novembre 2012

C’est vraiment de l’arnaque s’enrichir à cause la pauvreté humaine, les jeux de paris en ligne c’est de l’arnaque.

« Il faut dire clairement les choses, c’est plus du jeu de casino que du commerce… qui coûte cher et c’est même limite arnaque!

Beaucoup de joueurs (acheteurs?) qui vont chacun dépenser (perdre!) beaucoup d’euros… pour qu’au final un seul remporte (achète!?) un produit dont le prix est effectivement bas, mais qui rapporté au clic (enchères) peut être astronomique!

Et faire croire que c’est une façon d’acheter, c’est de l’arnaque! »

Pauve idiots gaullois, vous appelez ceci e-commerce…

Faire un commentaire
Par Giramundo78 le lundi 10 décembre 2012

Hey Benjamin,

Alors e-commerce, e-jeu ou e-arnaque ??

Pourquoi personne du site ne réponds au commentaires ???

Vous dites mettre tant d’effort pour batir la confiance, mais là …

Faire un commentaire
Par François ECM le jeudi 14 mars 2013

Bonjour,

Je suis François du blog Enchère Centime Magazine. Je me permets d’intervenir pour apporter quelques précisions.

Déjà, je confirme qu’Oopad n’est pas une arnaque. Par contre, le site est hyper fréquenté donc s’y lancer sans connaître les différentes stratégies des enchères au centime vous fera perdre votre argent (c’est d’ailleurs souvent suite à ça que les internautes crient à l’arnaque).

Enchère Centime Mag recense plusieurs articles détaillant les différentes stratégies possibles aux enchères au centime mais aussi des articles sur les conseils indispensables que tout débutant doit suivre.

Enfin, je mets simplement un lien vers un article permettant de connaître des astuces pour détecter une vraie arnaque au enchères au centime: http://www.enchere-centime-magazine.com/eviter-les-arnaques-aux-encheres-au-centime (Je laisse bien évidemment le soin à l’admin de supprimer ce lien si il le juge inapproprié).

Faire un commentaire
Par Pads le mardi 21 janvier 2014

Quand bien même un « acheteur » fait une affaire en obtenant un article pour moins cher que le prix normal, combien d’autres se font avoir en enchérissant à perte et donc en fait en payant une partie du produit qui va à qualqu’un d’autre! Là est l’arnaque…!
Le site fait croire à coup de pub que l’ont peut y acheter des produits moins cher que les soldes… mais on ne peut pas parler de commerce ou d’enchères, c’est simplement du jeux d’argent ou l’on peut gagner des articles !!
Ils sont certainement très malins pour contourner légalement les lois du commerce, mais la répression des fraudes devrait logiquement y regarder de plus près…

Faire un commentaire
Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <em> <strong>

Ne perdez plus de temps ! Testez WiziShop dès aujourd'hui...

L'essai est gratuit pendant 30 jours, sans engagement et vous donne accès à l'ensemble des fonctionnalités.

TESTER WIZISHOP