Témoignage de e-commerçant – Guillaume de la boutique Leon Flam

Publié dans Blog ecommerce > Témoignages le vendredi 23 mars 2012 | Par Sebastien | 1 commentaire

Vous le connaissez déjà, il s’agit du créateur de la boutique Le slip Français. Voici donc une nouvelle interview sur sa boutique de marque de bagages et d’accessoires de voyages, un autre concept qui se démarque…

  • Bonjour, tout d’abord, pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour ! Guillaume Gibault, diplômé d’HEC en 2009, je suis ravi de me plier à nouveau à cet exercice ! Je me suis lancé dans l’entreprenariat en 2011 en créant deux sociétés, Le Slip Français (qui a déjà fait l’objet d’un premier article ;-) ), www.leslipfrancais.fr et une marque de bagages et d’accessoires de voyages LEON FLAM : www.leonflam.com.

  • D’où est né ce projet ? Quand vous êtes vous lancé ?

Comme je le disais dans le premier article, J’ai toujours eu envie de monter ma boite et j’ai toujours adoré les marques françaises avec des histoires, des univers et qui racontent quelque chose. L’idée de LEON FLAM m’est venue en découvrant chez mes grands-parents des vestiges d’une ancienne marque fondée par mon arrière grand-père. Il avait fondé dans les années 1920 un atelier rue Saint Martin, à Paris, qui fabriquait des sacs en cuir et en toile pour les voyageurs de l’époque, et notamment les pilotes de l’Aéropostale. C’est l’envie de faire renaitre cette marque et cette histoire qui m’a poussé à passer le pas de l’entreprenariat. Le Slip Français est arrivé en cours de route !

  • Avez vous éprouvé des difficultés à vous lancer dans le e-commerce, si oui, lesquelles ?

Comme pour le Slip Français, une des difficultés principales a été la mise au point de l’univers de marque : développer des modèles de sac à la fois beaux et pratiques, visuellement proches de ceux que confectionnait mon arrière grand-père, et adaptés aux besoins de l’homme moderne. Mon associé Louis Epaulard et moi avons mis presque un an à remettre en route la fabrication en trouvant un par un les différents ateliers : tannerie, toile, métallerie, atelier de façon… Cela a vraiment été un travail de long terme ou il a fallu tout décider dans les moindres détails.

Nous avons aussi particulièrement insisté sur les photos et l’univers visuel car il était important de bien transcrire la marque dans son univers et son histoire sur notre boutique en ligne.

Ensuite, le développement concret du site a été relativement facile grâce à Prestashop et ses différents modules qui offrent une bonne facilité d’utilisation et une rapidité de mise en place une fois que l’on a compris son fonctionnement…

  • De combien de personnes est composée votre équipe ?

Nous sommes 4 : mon associé Louis Epaulard et moi, ainsi que deux stagiaires, Louis et Antoinette, qui travaillent sur le marketing et la communication pour l’un, et la logistique et les relations fournisseurs pour l’autre.

  • Quels sont votre stratégie et votre budget pour faire connaître votre boutique en ligne ?

Nous sommes encore une petite marque avec peu ou pas de budget pub, et nous croyons particulièrement au potentiel de la « blogosphère ». Par conséquent nous avons lié beaucoup de liens privilégiés avec des blogueurs mode dont la ligne éditoriale correspond à notre discours de marque (Bonne Gueule, Comme Un Camion, etc.). Nous organisons parfois des concours pour offrir aux lecteurs de ces blogs un accessoire de notre gamme (une cravate, par exemple).

D’autre part, nous sommes parvenus à entrer en contact avec les rédactions de journaux ou de magazines, en leur envoyant des échantillons. Ainsi nous avons à notre actif un certains nombre de parutions « print », parmi lesquelles Marianne ou Pariscope. Le Made In France est résolument un atout de taille qui plait aux journalistes, il a été notre ticket d’entrée pour ces médias renommés.

  • Pouvez vous nous donner quelques chiffres (Statistiques, nombre de ventes, progression…) ?

La vente en ligne a démarré le 1er décembre dernier sur notre site www.leonflam.com et nous avons passé les 20,000 euros de CA. Nous avons attiré plus de 20,000 visiteurs sur le site et avons un trafic journalier d’environ 200 visiteurs uniques.

  • Selon vous, quelles sont les clés du succès ?

Dans ce marché beaucoup plus concurrentiel que pour le Slip Français je pense qu’il faut être encore plus pointu et exigeant dans toutes les étapes de fabrication et redoubler d’efforts dans la commercialisation et les relations presse.

  • Qu’aimeriez vous dire à toutes les personnes qui feront bientôt le grand saut et se lanceront dans la vente en ligne

Qu’il faut se lancer, et vite car tout est en train de se construire maintenant. Dans 1 ou 2 ans il sera trop tard ! Bon courage !

Merci à Guillaume d’avoir partagé son expérience du e-commerce, nous lui souhaitons beaucoup de succès et de ventes avec sa boutique.

1 commentaire pour "Témoignage de e-commerçant – Guillaume de la boutique Leon Flam"
Par Maxime le samedi 12 mai 2012

Super départ pour votre marque en tout cas, en espérant que ça continue ainsi :)

Faire un commentaire
Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <em> <strong>

Ne perdez plus de temps ! Testez WiziShop dès aujourd'hui...

L'essai est gratuit pendant 15 jours, sans engagement et vous donne accès à l'ensemble des fonctionnalités.

TESTER WIZISHOP